axiome-coaching

Le coaching est une technique de développement personnel fondée sur l’effet miroir que peut susciter le dialogue et l’écoute bienveillante sur la personne qui souhaite changer.

Un processus court. Des résultats concrets et mesurables liés à la détermination d’un objectif et d’indicateurs de réussite.
Des résultats quantifiables et/ou des comportements observables.

Téléchargez le PDF sur le Coaching
  • Dirigeants.
  • Cadres, cadres supérieurs et « hauts potentiels ».
  • Hiérarchie intermédiaire : les chefs d’équipe.
  • L’équipe (coaching d’équipe : créer plus de synergie et une dynamique de groupe).
  • Les champions…
  • Adaptation à un CHANGEMENT : restructuration, nouvelle fonction, retraite, licenciement, orientation…
  • Atteinte d’un OBJECTIF, acquisition de comportements nouveaux, se déterminer dans un choix, confiance en soi…
  • Besoin de FAIRE LE POINT, de prendre du recul.
  • Préparation d’un ÉVÈNEMENT IMPORTANT (réunion, conférence, entretien, examen…) Préparation mentale.
  • Prise de parole en public, affirmation de soi dans le respect d’autrui.
  • Se débarrasser DE COMPORTEMENTS INDÉSIRABLES RÉCURRENTS (retards, report au lendemain, addictions, colère, fuite, conflits interpersonnels.

Récit de cas résolus en coaching

  • Stéphane est cadre dans l’industrie qui se plaint de sa relation difficile avec son responsable hiérarchique.

    Problème : « Mon N+1 est toujours « derrière mon dos » à s’assurer de l’avancée du travail. Il ne me fait pas confiance. »

    Conséquences : Il se bloque, s’énerve et la communication est tendue, réduite au minimum.

    Recadrage de sens : Nous nous sommes penchés sur l’histoire son N+1 et avons pu observer qu’il avait été « mis au placard » dans un ancien poste. Fort de cela, nous avons émis l’hypothèse que ce comportement de sur-contrôle était lié à un besoin d’être rassuré.

    Résultat : Stéphane a depuis totalement modifié son comportement vis-à-vis de son N+1 : il le rassure régulièrement sur l’avancée de son travail. La relation a pu reprendre un cours normal.

  • Éléonore travaille dans une entreprise en pleine restructuration, son poste est très exposé et cela la conduit à se poser des questions sur sa façon d’interagir avec ses collègues.

    Problème : « Je suis incapable de dire non, de ne pas me sentir concernée par les problèmes des autres. »

    Conséquences : Elle passe à coté de ses propres obligations, subit, se sent coupable.
    Le questionnement et la reformulation POSITIVE ont permis d’aboutir à l’objectif suivant : « me consacrer prioritairement à mes objectifs professionnels et aider les autres si besoin en sachant poser les limites. »

    Résultat : Eléonore est plus sereine dans son travail, mieux centrée sur ses objectifs, elle a repris le contrôle.

  • Luc s’interrogeait sur ses capacités de dirigeant. Il se reprochait d’être trop compréhensif vis-à-vis de ses collaborateurs, d’être trop gentil. Il souhaitait être aidé pour s’endurcir dans sa façon de Manager.

    Déroulé du travail : Je lui ai proposé de travailler avec les niveaux logiques (outil de PNL) : arrivé au stade des valeurs et croyances, nous avons été confrontés à un blocage total, Luc n’arrivait plus à avancer : il rencontrait une incompatibilité totale entre ce nouveau comportement et ses valeurs profondes.

    Nous avons arrêté l’exercice et je lui ai proposé d’examiner ce conflit de plus près à l’aide du squash visuel (outil de PNL).
    Avec cet exercice, en travaillant sur la compétition (main gauche), il s’est rappelé que lorsqu’il fait du vélo le week-end avec ses copains et qu’il est le premier à être arrivé en haut d’une côte difficile, il est plutôt content de les avoir battus et il ne lui vient pas à l’idée d’être gentil en les attendant. Bien au contraire, il savoure sa victoire, ravi de les savoir souffrant au milieu de la côte. Luc a appris en revisitant cet exemple qu’il « appartient » à la famille des gagnants.

    Ensuite, il s’est rendu compte que son coté humaniste n’était pas un handicap mais bien une grande force, un atout, un talent, bref, tout ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais chef.

    Résultat : Luc est reparti réconcilié avec lui-même, il a compris qu’il était un bon Manager capable d’emmener avec lui des équipes motivées pour aller très loin et que sa grande ambition de Manager serait sécurisée par une éthique humaine forte.

  • Préparation mentale :
    Sylvie doit préparer une confrontation avec son ancien salarié devant la justice.

    Déroulé du travail : Pour cet évènement, elle a besoin de sang froid, de recul, de se sentir intègre, honnête, compétente. Nous recherchons virtuellement sur la ligne du temps les situations où elle a pu éprouver ces états internes. Elle visualise l’épreuve qui l’attend : tout se passe bien jusqu’au moment où elle voit et sent le regard de son salarié sur elle ; elle sent qu’elle va perdre ses moyens. Nous arrêtons la visualisation et procédons à une désactivation d’ancre (outil de PNL). Nous reprenons la visualisation, à présent le regard glisse sur elle mais n’a plus de prise. Sylvie se sent forte, prête à affronter l’évènement.

    Résultat : La confrontation a eu lieu, s’est bien passée, elle a gagné son procès. Elle pourra désormais s’appuyer sur cette visualisation dans d’autres moments de sa vie.